Conseils pour déménager en Norvège

La Norvège, c’est le rêve. Mais ne nous croyez pas sur parole, car les Nations unies sont également d’accord. Selon leur dernier rapport sur le développement humain, qui classe les pays du monde où il fait bon vivre, la Norvège a été à la première place pendant 13 années consécutives. Il est compréhensible que de plus en plus de gens envisagent de déménager ici, mais êtes-vous vraiment prêt à faire le saut ? Nous avons rassemblé ci-dessous quelques pépites de connaissances de première main qui vous aideront à éviter les erreurs les plus courantes des expatriés et à commencer votre nouvelle vie en Norvège.

Déterminez si vous avez besoin d’un visa

En règle générale, si vous êtes un citoyen nordique ou un détenteur de passeport de l’UE/EEE ou des pays de l’espace Schengen, vous n’aurez pas besoin de visa pour entrer en Norvège, mais vous êtes confronté à des restrictions de séjour qui ne s’appliqueraient pas dans un pays de l’UE. Les titulaires de passeports des États-Unis, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de certains pays d’Amérique latine pourront également entrer sans visa. Mais pour vous assurer de ce qui s’applique dans votre cas, consultez le site officiel de la direction norvégienne de l’immigration, indiquez le pays dont vous êtes ressortissant et le système vous proposera des informations personnalisées. S’il s’avère que vous avez besoin d’un visa, vous pouvez obtenir un visa de visiteur, qui coûte 60 euros et est valable 90 jours.

Savoir combien de temps vous faut-il pour trouver un emploi

Chaque cas est différent. Si vous êtes un citoyen nordique, vous n’avez rien à faire ; il vous suffit de signaler votre déménagement après six mois. Si vous êtes ici avec un visa, vous avez trois mois – après quoi vous devez quitter le pays et y revenir. Vous êtes citoyen d’un pays de l’UE/EEE ? Vous disposez d’un délai de neuf mois au total. Au cours de votre troisième mois en Norvège, vous devez vous inscrire comme demandeur d’emploi, ce qui vous donne six mois supplémentaires pour poursuivre votre carrière. Il est donc très important de commencer votre recherche d’emploi bien avant votre arrivée en Norvège. Cela peut sembler évident, mais l’apprentissage de la langue contribuera grandement à vos efforts de recherche d’emploi, car de nombreuses entreprises ne publient des offres d’emploi ou n’acceptent les candidatures qu’en norvégien.

Faites savoir aux bonnes personnes que vous vivez ici maintenant

Woohoo, vous avez eu le poste ! Maintenant, il est temps de s’installer. La première étape consiste à obtenir un numéro national d’identité, qui vous permettra d’ouvrir un compte bancaire. Ensuite, vous devez vous rendre dans un bureau des impôts pour obtenir une carte de déduction fiscale, dont vos employeurs auront besoin pour calculer le montant de l’impôt qu’ils déduiront de votre salaire chaque mois (la fiscalité en Norvège est lourde, mais juste). Enfin, vous devez vous inscrire au Folkeregister en tant que résident de votre municipalité locale, afin d’avoir droit aux soins de santé – mais cela se fera automatiquement dès que vous commencerez à payer des impôts (c’est-à-dire après votre premier mois de salaire).

Décidez si vous pouvez vous permettre de vivre seul

Trouver un appartement en Norvège n’est ni facile, ni bon marché – c’est pourquoi la plupart des Norvégiens préfèrent acheter plutôt que de louer (les mensualités de la plupart des prêts bancaires sont inférieures à ce que vous devriez payer pour le loyer). Le problème est que, bien que vous puissiez trouver un logement à un prix plus raisonnable en dehors des grandes villes comme Oslo, Bergen, Trondheim ou Stavanger, ce sont généralement les grandes villes qui offrent les meilleures possibilités d’emploi. Prenons Oslo, par exemple : un appartement dans un « joli » quartier comme Frogner pourrait vous rapporter environ 1 700 euros par mois, alors que dans un des quartiers les plus branchés et les plus gentrifiés comme Grünerløka ou Tøyen, environ 1 200 euros par mois. Il n’est donc pas étonnant que de nombreuses personnes choisissent de partager un appartement. Les sites web comme Finn ou Hybel sont de bonnes ressources pour vous aider à trouver un appartement et un colocataire, mais vous devriez également consulter les groupes Facebook pertinents pour louer des appartements ou des chambres dans la ville qui vous intéresse.